Le jeûne : Déroulement du séjour

Il faut opérer une rupture dans votre rythme de vie et celle ci est primordiale pour se détacher des soucis professionnels ou familiaux qui aggravent le stress quotidien, le surmenage ou un début de burn out.

Il est donc nécessaire d’envisager cette phase avant votre arrivée et décrocher de vos habitudes alimentaires en évitant les aliments gras, la viande et l’alcool et en privilégiant les légumes, les fruits avec une ration modérée de féculents.

Le soir de votre arrivée, un diner léger vous sera servi avec, par exemple, un potage et en dessert des fruits non acides (raisin ou poire).

Une consultation médicale est réalisée à votre arrivée dans le cadre de votre bilan afin d’évaluer votre de santé et personnaliser votre séjour.

 

 

J1 : Le premier jour de jeûne
Il commence par un bol de thé ou de café a votre réveil accompagné de boissons libres (un demi-litre d’eau fruitée ou de tisanes en cours de matinée).
La matinée sera réservée à une séance de méditation suivie de stretching . Un premier massage lympho-énergique de 90 minutes viendra compléter cette première journée de lâcher prise.
Le midi, vous aurez droit à un quart de litre de légumes fraichement pressés et un quart de litre de jus de fruits frais.
Dans l’après-midi, eau et diverses tisanes doivent être consommées à raison de 2 litres avec une à deux cuillères à café de miel pour éviter la tendance à l’hypoglycémie. L’apport calorique reste autour de 250 kcal et va éviter une réaction organique au jeune complet.
Cette période sera propice à une sieste dans le parc de la propriété si le temps le permet ou un peu de marche durant une demi-heure.
Le repas du soir sera composé d’un quart de litre de bouillon de légumes frais et bio.
Tisane relaxante et bain de bouche avec une goutte d’huile essentielle de girofle dans de l’eau pour une haleine optimale.Une ambiance olfactive d’huile essentielle de lavande, d’orange douce sera diffusée dans votre chambre pour une nuit sereine et apaisante.
La soirée sera libre avec possibilité d’entendre des musiques relaxantes ou la télévision si une émission particulière vous tient à cœur.

 

J2 : Le 2ème jour de jeûne
Il faut apprendre à écouter votre corps et vos besoins en étant enclin à l passivité et au repos ou à une activité modérée. La sensation de faim est encore présente mais va s’estomper. Ce n’est pas le moment de lâcher et vous devez rester fort en attendant la reprise de l’énergie qui surviendra dans les prochains jours.
Sur le plan nutritionnel, vous allez continuer les tisanes et l’eau à raison de 2 à 3 litres, si besoin avec un peu de sucre en cas de sensation d’hypoglycémie.
Le thé ou le café léger du matin sont toujours au rendez-vous.
Le déjeuner est composé d’un quart de litre de jus de fruits ou de légumes fraîchement pressés.
Le souper comporte un quart de litre de bouillon de légumes.
Sur le plan de l’activité physique, la séance de stretching matinale est là pour vous déverrouiller.
Si vous n’êtes pas trop fatiguée, vous allez découvrir les sentiers du Beaujolais en commençant par une heure de marche à pied.
Pour les plus sportifs, la pratique du vélo est permise avec un accompagnateur.
La sieste reste de rigueur sans vouloir être performant. Prenez un livre, laisser votre portable éteint la journée et ne le consulter que le soir.
En cas de symptôme gênant ou de réaction inhabituelle, faites en part à vos hôtes qui sauront vous conseiller.

 

J3 : 3ème jour de jeûne
Vous commencez votre journée par la méditation, le stretching.
Un deuxième massage lympho-énergique de 60 minutes vous sera proposé dans la journée.
Une énergie nouvelle peut déjà apparaître avec un regain de vitalité. Vous êtes fier de vous et savourez tous les instants (lecture, musique, écriture avec tenue d’un carnet de bord. La séance de méditation matinale vous donnera une dynamique positive. Profitez en pour sortir et accroître votre activité physique en passant à 2 h de marche et en essayant le vélo.
L’aspect diététique reste identique et toute sensation de faim devrait disparaître.

 

J4 à J8 : 5 jours de jeûne
Vous gardez le même rythme pour les 3 collations avec si besoin traitement naturel d’une constipation habituelle. Vous pouvez ressentir une sensation de froid qui est habituelle et peut nécessiter un vêtement chaud.
Vous avez maintenant passé le cap difficile que vous appréhendiez et pouvez, en toute quiétude savourer la vie. Apprenez à cultiver des pensées positives et vivez chaque instant de votre séjour dans l’acceptation et la gratitude.
Si vous étiez perturbée par un problème relationnel ou existentiel, le jeûne vous permet de voir plus clairement au fond de vous-même et d’entrevoir des sorties de conflit avec un courage et une détermination renouvelés.
D’autres soins personnalisés (soins du visage, massages du monde ou 3ème massage lympho-énergique) vous seront proposés en option dans la journée.

 

J9 et J10 : interruption du jeûne et 1er jour de réalimentation
Gardez une alimentation liquide identique avec 2 à 3 litres de liquides journaliers (eau et tisanes) que vous répartissez dans la journée.
Le rituel du thé ou du café est maintenu le matin avec une galette de soin d’avoine.
Dans la matinée : commencez par une pomme ou un autre fruit (éventuellement en compote) avec des noisettes, amandes et noix de cajou.
A midi : légume cuit (type épinard, tomates, courgettes).
Après midi : une compote de fruits agrémentée d’oléagineux.
Le soir : potage onctueux de type carottes- pommes de terre.
Savourez cette réalimentation d’environ 400 kcal, en mangeant et mastiquant lentement, pour stimuler les sucs digestifs et en retrouvant le goût de chaque aliment. Le retour au quotidien sera progressif avec le retour de la faim et de la satiété. Une sensation de ballonnement traduit la reprise du travail digestif avant le retour de selles journalières. Prenez du pain au son et des laxatifs doux si cette reprise tarde.
Le lendemain, l’apport calorique s’élargit à 800 kcal avec la réintroduction de féculents: riz ou quinoa, pâtes ou pommes de terre avec légumes de saison (cuits et digestes plutôt qu’en salade), fromage blanc fruits tout en gardant une alimentation hydrique d’un bon litre entre les repas. Vous allez reconstruire les réserves de glycogène hépatique et de graisses. Les acides aminés alimentaires vont participer à une nouvelle synthèse de protéines.

Reprenez ensuite le cours de votre vie en gardant le principe d’une alimentation saine sans viande transformée, charcuterie, plats cuisinés ou très sucrés. Vous allez peut être déjà regretter cette sensation de légèreté due au jeûne, mais la chaleur revient avec les plaisirs renouvelés de la table.